Jours Barbares

 
William Finnegan, Points, 2018

William Finnegan, Points, 2018

Journaliste politique pour le New Yorker, William Finnegan voue au surf une passion dévorante à laquelle il a consacré une grande partie de sa vie et qui a forgé celui qu’il est aujourd'hui. Il en témoigne dans cette odyssée épique, ode à la liberté et véritable déclaration d’amour à ce qui, bien plus qu’un sport, est avant tout un art de vivre.

Découvrant le surf et vivant son essor sur les côtes californiennes, c’est à Hawaii, à la faveur d’une opportunité professionnelle de son père, que Finnegan continuera à développer une addiction pour les vagues qui ne le quittera plus. Jeune adulte, il laissera tout derrière lui pour s’engager dix ans durant dans une quête de la vague ultime, un Endless Summer qui l’entraînera à travers l'Asie du Sud-Est, l’Australie et les Fidji, pour s’achever en Afrique du Sud. 

Ce que j’en pense

Ce qui s'apparente au départ à un long inventaire de sessions de surf décrites au moyen d'un jargon d’initiés est selon moi bien plus que cela. Oui, Finnegan nous sert des gauches, des droites, des lines up et des take offs à tour de bras (pas de panique, un glossaire est fourni en fin de livre) mais il le fait avec un indéniable talent de conteur dont la passion transpire dans chaque description et qui, loin de nous perdre, nous plonge avec frisson au coeur de l'océan déchaîné.

Surtout, ce livre m’a beaucoup plu parce qu’il traite de bien plus que de surf. Il interroge sur le rapport aux autres, famille, amis ou compagnes, mis à l’épreuve par une obsession implacable autant qu’égoïste, décrite par Finnegan avec beaucoup de lucidité. Il questionne sur la normalité, la place dans la société et la vie en marge de celle-ci. Il parle de rêves et d’illusions brisées. Il est aussi le témoin d’une époque en pleine mutation: l’avènement du tourisme de masse ou encore l’apparition de l’Apartheid, qui sonnera pour Finnegan la fin de l'insouciance en même temps que le début de sa carrière de journaliste politique.

Jours barbares est une très jolie invitation au voyage, remplie d’émotions et qui n’oublie pas de nous faire réfléchir. C’est une lecture parfois exigeante et plutôt longue, mais qui vaut à mon sens les efforts consentis, y compris pour les non-initiés dont je fais partie.